Accueil > Stigmatisation structurelle : la crise des soins de santé est invisible, mais bien réelle

Stigmatisation structurelle : la crise des soins de santé est invisible, mais bien réelle

mentalhealthcommission.ca | Quand Thomas Ungar, psychiatre en chef de l’Hôpital St. Michael’s et professeur agrégé à l’Université de Toronto, est invité à décrire la stigmatisation structurelle qui explique les résultats de santé inférieurs des personnes aux prises avec des maladies mentales ou des troubles de consommation de substances, sa réponse est des plus inusitée. « Je vais vous raconter la ridicule histoire des poubelles », dit-il à partir de son bureau de Toronto, où il se bat tous les jours pour aider ses pairs et ses collègues d’autres spécialités à mieux comprendre la complexité de la maladie mentale. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault