Accueil > Tuerie de Charleston : la maladie mentale encore bouc émissaire

Tuerie de Charleston : la maladie mentale encore bouc émissaire

Slate.fr | Comme souvent après les tueries de masse aux États-Unis, la maladie mentale est une des premières raisons évoquées pour expliquer le drame. Un tueur noir est un terroriste, un tueur blanc est un malade mental. C’est ainsi que l’on pourrait résumer le traitement médiatique de la tuerie de Charleston du 18 juin, selon Arthur Chu sur le site de Salon.
[ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
Janssen
Otsuka
Lundbeck
VIA Rail Canada
MSSS
L’Appui proches aidants
Réseaux communautaire de Santé et de Services sociaux
Éric Lamirande
Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement
Lafrance Communication
Api
INSIDE
AQIISM
David Communication
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm
Numerika

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault