Accueil > Un mal typique des familles favorisées

Un mal typique des familles favorisées

Cyberpresse.ca | Les enfants issus de familles nanties ou de la classe moyenne sont trois fois plus susceptibles d’être touchés par la dépression que ceux de milieux défavorisés. La psychologue et chercheuse Lise Bergeron est arrivée à cette conclusion surprenante au terme de l’Enquête sur la santé mentale des jeunes Québécois. Des chercheurs new-yorkais ont observé le même phénomène. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault