Accueil > Une cour plus humaine pour les accusés vulnérables

Une cour plus humaine pour les accusés vulnérables

ledroit.com | La Cour du Québec prend comme résolution en 2019 de mieux accompagner les contrevenants déficients intellectuels ou souffrant de problèmes de santé mentale de la région de la Capitale-Nationale. Pour enfin, espère-t-on, en finir avec la récidive chronique de gens vulnérables. Les lecteurs du Soleil se souviendront peut-être de José Cunningham Julien, cet homme autiste et atteint du syndrome Gilles de la Tourette, « institutionnalisé en prison » pour des vols de vélo à répétition. Le juge avait dû expliquer à José pourquoi il le retournait en détention après son énième larcin; José avait déjà oublié. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault